VOUS ÊTES SUR LE BLOG DE: AUDREY BÉRUBÉ, PRATICIENNE CERTIFIÉE ET PASSIONNÉE, ENSEIGNEMENTS: LOI DE L'ATTRACTION.

jeudi 21 décembre 2023

 

La Vérité à Propos de Travailler, l’Argent Et Votre Chemin Vers la Prospérité

 

Par Abraham (Hicks)

 

Extrait d’une vidéo publiée sur YouTube

 

[Traduction Libre et Adaptation du Texte Audrey Bérubé]

 

 

Note : Ceci est la traduction des paroles d'Abraham, provenant d'une vidéo publiée (en anglais) sur YouTube. Abraham discute avec des participants dans une salle. Notez que le "style de conversation" a été préservé lors de la traduction. J'ai mis en gras les passages où j'ai jugé pertinent de porter une attention spéciale, bien qu'il aurait pu y en avoir davantage.

 

Bonne lecture !

 

 

Audrey



Abraham :

 

Travailler pour l’argent, c’est comme la motivation par rapport à l’inspiration. Travailler pour l'argent, c’est la partie action, et il y a certainement toujours une action impliquée dans le fait de permettre à l'argent d’entrer dans votre expérience. Nous n’essayons pas de vous détourer de l’action. « Faire » est vraiment amusant. Cependant, « faire » dans le flow (NdT : dans le courant) est bien plus amusant que de ne pas « faire » dans le flow, parce que vous ne pouvez pas vous empêcher de le « faire » parce que l'élan est tel que c'est bien plus amusant et bien plus productif que de le « faire » parce qu’il faut le « faire ».

 

Mais bien sûr, vous voulez de l’action. L'action c’est ce point manifesté ici à l’avant-garde. L'action est vraiment amusante. Vous voulez juste la faire à partir d’un point de vue vibratoire aligné, pas à partir d’un point de vue vibratoire désaligné, c’est tout. Une action depuis le chemin de moindre résistance, pas une action depuis un chemin de plus grande résistance.

 

Si l'accent est mis sur le travail énergétique, le travail d'alignement, puis l'action inspirée, alors c'est une tout autre chose que de travailler pour l'argent.

 

Ce dont nous parlons, c'est de ce mouvement depuis le vortex, où il est invisible, vers le compte bancaire, où il est visible.  En d’autres termes, ce transfert de la vibration vers la matière. Et nous voulons que vous compreniez qu’il existe une gamme infinie de façons que vous n’envisagez même pas et que vous ne pourriez même pas envisager. Autrement dit, au mieux, vous pouvez faire une liste générale volumineuse, mais oh ! lorsque vous êtes à l’écoute de cela et que les idées commencent à affluer, le flow d’énergie et le flow économique, le flow de prospérité, les ressources sont illimitées. Regardez même votre économie d’aujourd’hui et réfléchissez à sa robustesse par rapport à celle d’il y a 100 ans. Et il y a 100 ans, personne n’aurait pu imaginer les voies par lesquelles s’écoule l’abondance, ou la hauteur à laquelle l’abondance a gonflé, ou le degré auquel l’abondance affecte les détails de votre expérience de vie, vous voyez. Alors, ne faisons pas une petite liste insignifiante, appelons cela simplement illimité et ouvrons-nous aux idées qui sont mûres pour être cueillies maintenant. "Je vais en accepter le caractère illimité, je vais accepter la maturité des idées que je suis sur le point de recevoir ". C'est difficile pour un « faiseur » (Ndt : personne d’action), n'est-ce pas ? C'est difficile pour quelqu'un qui a l'habitude de se lancer et de faire les choses et c'est ennuyeux quand vous le faites et que les autres ne le font pas, mais ceux qui le font réellement ne le font pas. Ceux qui reçoivent réellement ont ce flow vibratoire en marche.

 

Abraham s’adresse aux participants dans la salle:

 

Maintenant, répondez simplement à cette question comme vous le croyez. Il n'y a qu'un léger piège ici pour vous (Rires dans salle), mais répondez à cela comme vous le croyez.

 

Croyez-vous qu'actuellement, votre prospérité – et nous parlons de prospérité financière – croyez-vous en ce moment que votre prospérité financière est liée à votre action ? – Réponse inaudible dans la salle.

 

Parce que la plupart d’entre vous diraient : « Eh bien, c’est comme ça que « je gagne » ma vie, j’échange cette action contre ce revenu ».  Alors laissez-nous vous tendre un peu plus le piège. (Rires dans la Salle).

 

Si vous arrêtiez de faire aujourd'hui ce que vous avez fait, votre argent circulerait-il demain, comme il l’a fait jusqu’à présent ? (Réponse inaudible de la Salle). Abraham précise : Si vous n’alliez pas travailler demain, votre argent coulerait-il ? Salle : Non

 

Abraham : Et si vous ne vous rendiez pas au travail demain, pour ceux d'entre vous qui, si vous ne vous rendez pas au travail demain et ne faites pas ce que vous faites habituellement et que votre argent ne continue pas à affluer, alors quoi ? Alors quoi ? En d'autres termes, votre argent dépend-il de votre action ? Salle : Oui.

 

Abraham :  Alors … (Abraham fait une pause d’une fraction de seconde et continue en disant :  merci d’être honnête. (Rires dans la salle) Eh bien, pour la plupart, c'est normal dans votre économie d'aujourd'hui, n'est-ce pas … Que vous vous soyez formés ou que vous ayez été engagés pour faire quelque chose en échange, ou que vous vous soyez positionnés pour faire quelque chose en échange, l’économie, n'est-ce pas ça ? C'est fournir un service pour les autres. Vos économies ne sont-elles pas toutes basées sur votre interaction mutuelle ?


Voici une autre question pour vous.

 

S’il n’y avait personne d’autre sur la planète, votre entreprise ou vos moyens de gagner de l’argent seraient-ils nécessaires ?

 

Salle : Non

 

Abraham : S'il n'y avait personne d'autre pour participer avec vous d'une manière ou d'une autre, en biens ou en services, auriez-vous une raison de les fournir ?

(Aucune réponse dans la salle)

Pouvez-vous prendre suffisamment de recul pour reconnaître que vos interactions les uns avec les autres constituent la base même de l’économie ?

 

Salle : Oui

 

Abraham : Pouvez-vous prendre suffisamment de recul pour reconnaître que l'économie : – repose sur – s’appuie sur ­ – dépend de – à la base est :  de se servir les uns les autres d'une certaine manière ?

 

Salle : Ouais.

 

Abraham : Croyez-vous que les moyens de se servir les uns les autres ont tous été trouvés ? Croyez-vous qu'il existe des désirs dans les airs, dans les esprits, sur les lèvres, les espoirs et les rêves des masses qui restent encore à découvrir ?

 

Salle : Ouais.

 

Abraham : Croyez-vous que vous avez la capacité de vous positionner, comme vous le choisissez, pour être le bénéficiaire de la satisfaction de servir les autres ? Nous vous avons piégé, n'est-ce pas ? (Rires dans la salle).

 

Parce que ce que nous voulons que vous embrassiez en premier lieu, c'est que votre économie, et comment elle afflue vers vous, dépend de l’énergie que vous émettez vers les autres. En d’autres termes, c’est ce que vous offrez. Ce que vous recevez et ce que vous offrez sont les mêmes, ils sont « vibratoirement » équivalents. Et si vous pouvez penser en termes du service que vous offrez – maintenant, nous offrons ce mot avec précaution, parce que vous le comprenez mal chaque fois que quelqu'un utilise ce mot – mais dans cette conversation que nous avons, où nous avons convenu que l'économie consiste à se servir les uns les autres, en d'autres termes, c'est ce que tout cela représente, alors, lorsque vous reconnaissez que votre contribution – ce que vous offrez à ce mélange, est une valeur pour les autres , une fois que vous y parvenez, maintenant votre compréhension de l'économie se situe dans un tout nouvel espace qui peut vous servir d'une toute nouvelle manière.

 

Alors maintenant, nous allons vous demander… En êtes-vous déjà là ? Reconnaissez-vous que c’est votre service aux autres ?

 

Alors maintenant, de quelles manières servez-vous les autres ?

 

Vous servez les autres en faisant circuler l’énergie.

 

Vous servez les autres en puisant dans le flux de l’Intelligence infinie.

 

Vous servez les autres en vous syntonisant, en vous branchant à la fréquence – cette fréquence à haute puissance.

 

Vous servez les autres en comprenant le chemin de moindre résistance.

 

Vous servez les autres en puisant, non seulement à l’intelligence infinie, mais à la prospérité infinie, à l’abondance infinie d’énergie, aux idées infinies.

 

Si vous servez les autres, n’est-ce pas l’idée qui est vraiment à la base de la plupart des services, vous voyez ?  Oh…

 

Lorsque vous dégagez ces toiles d'araignée mentales et que vous commencez à reconnaître que vous pourriez être au bon endroit au bon moment, dans davantage de conversations, dans plus d'opportunités pour élever les autres, si vous pouviez porter votre attention sur l'énergie que vous recevez, laquelle alors vous laisseriez circuler, mais voici la chose la plus intéressante à propos de l’économie. Nous vous l’avons déjà dit, mais nous allons vous le redire :

 

Vous ne l’obtenez pas tant que vous ne le donnez pas, parce que c'est le fait de le demander qui l’invoque. Donc, lorsque vous adoptez une attitude de service – qui consiste à demander pour le compte des autres – vous ouvrez alors un portail vraiment grand, un véritable vortex d'abondance, vous voyez, et c'est vraiment l'endroit où vous voulez commencer avec tout cela.

 

De quelles manières puis-je être utile aux autres ?

 

Commençons maintenant de manière générale.

 

Avez-vous plus de valeur aux yeux des autres lorsque vous êtes grincheux ou heureux ? (Rires dans la salle). Ici Abraham a haussé le son : ‘ Eh bien, ce n'est pas une chose difficile à comprendre et pourtant, ce n'est généralement pas une question que l'on se pose en matière d'économie, n'est-ce pas ? ‘ Parce que vous pensez en termes de ‘ votre action ‘, pas en termes de ‘ votre attitude ‘, mais votre attitude, votre humeur, votre vibration est tout en termes de ce que vous recevez et en termes de ce que vous donnez, voyez-vous.

 

Donc, si vous pensez en termes d’être le portail à travers lequel tout cela s’écoule, reconnaissez-vous que le monde est là dehors à demander ? Reconnaissez-vous que leurs expériences de vie sont ce qui les amène à identifier ce que les prochains ‘ booms’ économiques seront ? Savez-vous qu'il existe actuellement des ‘ booms ‘ économiques dans le vortex qui n'ont même pas été découverts par ceux qui se sentiront inspirés pour fournir la réponse au ‘ boom ‘ qui a été demandé ?

(Aucune réaction dans la salle).

 

Alors, est-ce que cela vous submerge de penser à être le génie créatif qui est inspiré pour cela ? Nous ne vous demandons pas à tous d'être le prochain Bill Gates, mais pourquoi pas ? (Rires dans la salle). Nous ne vous demandons pas d'être le prochain innovateur de la prochaine grande invention, mais pourquoi pas ?


Mais ce que nous vous demandons de faire, c'est de reconnaître qu'il y a une énergie infinie qui coule, et qu’il y aura assez d’abondance pour vous servir de la façon dont vous voulez être servis, une fois que vous entrez dans ce flux économique; tout tourne autour de l'énergie, vous voyez. Autant d'argent vous parvient – nous disons  argent ' – l'abondance financière vous parvient autant que vous le demandez et le permettez. 


 

Mais ce qui est intéressant, c'est que vous vous motivez ‘à demander ’ au lieu de vous inspirer ‘à demander’. Donc, ce n'est pas quelque chose de clair et ouvert qui se passe, car en vous inquiétant de ce que vous allez en faire ou d'où cela va venir, vous bloquez son flow.

 

Donc, si vous pouviez simplement vous concentrer sur le fait que le flow existe et sur le fait qu'il y a un chemin de moindre résistance qui est disponible pour vous ici et maintenant, si vous pouviez simplement reconnaître que : vous avez la capacité d'emprunter ce chemin et vous avez la capacité de recevoir le flow, au lieu de vous inquiéter de (Abraham utilise un ton rapide pour ce qui suit) : – d’où cela va être    quand cela va se produire  – qui va l'apporter ­    ­ d'où cela va venir     combien de temps cela va durer    à quelle ampleur cela va être ­ –     lorsque vous posez ces questions qui vous font vaciller, alors vous ne faites ni l'une ni l'autre de ces deux choses :

 

1) Vous ne vous connectez pas à l'énergie, et…

2) Vous ne l’orientez pas vers quelque chose qui a du sens pour vous.

 

Il s'agissait d'une grande discussion économique ...

 

Salle : Oui.

 

... Mais comment cela se traduit-il par quelque chose que vous faites

 

Cela ne se traduit pas par la façon dont vous faites quelque chose. Cela se traduit par la façon dont vous vous sentez par rapport à l’argent. 


Vous devez vous sentir comme s’il y en a beaucoup là-bas, et qu’il y en a beaucoup réservé pour vous. Vous devez vous sentir comme ça parce que c’est comme ça. Et ensuite, vous devez trouver « comment trouver » – (Abraham répète : « Vous devez trouver comment trouver ») – (Rires dans la salle) – Et Abraham poursuit : Vous devez ressentir votre chemin jusqu'à lui (NdT : l’argent), et cela se trouve sur le chemin de moindre résistance. Ce n’est pas sur le chemin des difficultés. Ce n’est pas sur le chemin de la lutte. Ce n’est pas sur le chemin de la détermination ou de l’effort. Ce n’est pas sur le chemin de la motivation. C’est sur le chemin de l’inspiration. Vous devez vous brancher sur le chemin, le chemin de l'inspiration

 

Nous avons quelques questions pour vous. Nous vous en avons posé certaines plus tôt. Vous êtes restés silencieux à ce sujet. Nous aimerions que vous soyez plus audacieux dans votre réponse maintenant. (Rires dans la salle).

 

Croyez-vous à l’Intelligence infinie ? S : Oui.

Et croyez-vous à l’abondance infinie ? S : Oui.

Et croyez-vous que vous avez tracé un chemin d’abondance pour vous-même ? S : Oui.

Comprenez-vous que votre vortex détient ce chemin ? S : Oui.

Croyez-vous que le chemin vous sera inspiré ? S : Oui.

Pensez-vous que vous y arriverez avec inquiétude ? S : Non (Rires dans la salle)


  • Comment allez-vous y arriver?
  • Comment allez-vous trouver le sentier ?
  • Comment allez-vous trouver ce chemin ?
  • Vous allez vous inquiéter pour y parvenir ?
  • Vous allez avoir du mal à y parvenir ?
  • Qu'est-ce que vous voulez faire?
  • Qu'aimez-vous faire?


Croyez-vous que vous pouvez servir en faisant quelque chose qui est amusant à faire ? S : Oui.

Croyez-vous que vous pouvez trouver de la satisfaction dans ce que vous faites ? S : Oui.

Croyez-vous que vous savez ce que sont certaines de ces choses ? S : Oui.

Croyez-vous qu’elles sont déjà en file d'attente et dans votre vortex ? S : Oui.

Croyez-vous qu'il y a déjà un chemin tracé pour vous, et que vous êtes simplement en train de tendre la main vers l'inspiration également ? S : Oui.

 

Abraham : Ouais… Ouais… Alors comment trouvez-vous ce chemin ? C'est la question de toutes les questions. (Mots inaudibles dans la salle). Comment trouver le chemin ? Pensez-y. Ici, il y a des bruits de bouche d’Abraham (Esther) : Doo doo doo doo doo doo doo doo doo doo…. Doo doo doo doo doo doo doo doo doo doo. (Rires dans la salle).

 

Abraham : Comment trouvez-vous le chemin ? (Encore rires dans la salle) Vous ne trouvez pas le chemin. Le chemin vous trouve. (Mots dans la salle : Ahhhhhhhh !!!! ).

 

Abraham : C’est un chemin " inspiré ". Ce n'est pas un chemin " motivé ". Le chemin vous trouvera, mais vous devez rester à cet endroit général, vous devez être à cet endroit. Vous devez mettre en évidence en vous ce qui compte pour vous :


« J’aime la liberté, j’aime m’amuser et j’aime l’inspiration, j'aime les grandes idées, et j'aime apporter de la valeur, et j'aime suivre le sentier, et j'aime où le sentier mène. » Le chemin vous trouvera. Vous devez juste faire le travail de libérer les ‘ oscillations ‘ en vous, vous voyez; le chemin vous trouvera.

 

Mais vous devez vous mettre dans la position de recevoir l’héritage. Parfois l'héritage se présente sous forme d'argent déposé directement sur votre compte et vous pensez tous : « Ouais, c'est la méthode que je choisis ». (Rires dans la salle), mais …

 

Parfois cela se présente sous la forme d'une idée …

Parfois cela prend la forme d’une expérience collective avec d’autres …

Et en fonction de qui vous êtes et de ce que vous voulez, cela satisfera toutes ces choses, vous voyez?

 

Et donc, quand nous avons dit que le chemin vous trouvera, le chemin vous a déjà trouvé n’est qu’un chemin qui se déroule éternellement. Cela continuera à vous surprendre et à vous ravir, vous voyez ?  Vous devez simplement décider que vous voulez vous sentir bien et que vous voulez vous amuser et ce qui compte pour vous, c'est ceci, ceci, ceci, cela. C'est l'abondance qui est la vôtre. C'est l'héritage qui est là pour vous. Et la question est : « Êtes-vous prêt ? Êtes-vous prêt? Est-ce que vous vous aimez vraiment ? Est-ce que vous pratiquez ça ? A quel point aimez-vous la vie, parce que c'est ce qui s'ouvre à vous, vous voyez ? Abraham termine avec un : Ouais ...

 

Et donc, quand nous avons dit que le chemin vous trouvera, le chemin vous a déjà trouvé, c'est simplement un chemin qui se déroule éternellement. Il continuera à vous surprendre et à vous ravir, vous voyez. Vous devez simplement décider que vous voulez vous sentir bien et que vous voulez vous amuser et que ce qui compte pour vous, c'est ceci, ceci, ceci, cela. C'est l'abondance qui est la vôtre. C'est l'héritage qui est là pour vous. Et la question est : « Êtes-vous prêt ? Êtes-vous prêt ? Est-ce que vous vous aimez vraiment ? Pratiquez-vous cela ?  A quel point aimez-vous la vie ? Parce que c'est ce qui s'ouvre à vous, vous voyez.

 

FIN.

 

Site d’Abraham-Hicks :

 

https://www.abraham-hicks.com/

 

 

Traduction libre et Adaptation du texte par :

Audrey Bérubé

Praticienne certifiée Enseignements Loi de l’Attraction

 

Pour vos questions, n’hésitez pas à m’écrire, avec la fiche contact sur :

http://audreyberube.com

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire