VOUS ÊTES SUR LE BLOG D'AUDREY BÉRUBÉ, PRATICIENNE CERTIFIÉE DE LA LOI DE L'ATTRACTION.

dimanche 9 décembre 2012




Voici l’essentiel d’un extrait de séminaire où Abraham-Hicks répond à une question ayant trait au sexe (Issu d'une vidéo sur YouTube). Traduction libre A. Bérubé
 

Dans cet extrait de séminaire avec Abraham-Hicks, un homme raconte, après quelques mots d'introduction auprès d'Abraham,  que la façon de se décrire, c’est qu’il se considère comme un pénis  avec sa capacité de créer, mais que s’il ne devient pas excité, il ne fonctionne pas ... (rire de la salle)… 


Après avoir entendu cela, Abraham disent au participant qu'ils apprécient cette analogie particulière (les rires continuent dans la salle ...) et qu’ils ne remplaceraient pas le mot « excité », mais qu'en plus,  ils rajouteraient à ce mot « excité » le mot  « focus »  parce que l’excitation dont le type décrit ne vient qu’au travers le « focus » disent-ils.


Et là Abraham-Hicks  parlent du livre de Napoléon Hill, « Réfléchissez et Devenez Riche » à l’aide duquel Jerry  Hicks a déjà enseigné il y a plusieurs années, se servant des connaissances entre autres d’un chapitre de ce livre ayant trait à la transmutation sexuelle. 


Abraham-Hicks  disent que par ce livre les gens ont commencé à comprendre que ce qui fait qu’un projet réussit bien, ça commence  pas un but singulier, puis de l’harmonie dans le partenariat, puis les bases ou les composantes, lesquelles  sont toutes nécessaires pour le succès de n’importe quoi … mais l’élément clé est vraiment le « focus », plus que n’importe quoi d’autre.


(---)



Abraham-Hicks  poursuivent en demandant de considérer cela de cette façon [sans vouloir distraire l'homme de ce qu'il voulait discuter]-- Nous allons bien choisir nos mots maintenant, disent Abraham -- (rire de la salle):  «  Qu’est-ce qu’un « génie » ? Et ils répondent eux-mêmes en disant que c’est  l’attention  à un sujet…, parce que la Loi de l’Attraction s’occupe de tout le reste  … et ce qui empêche les choses de gagner du « momentum » c’est : « ce chemin-ci »/« ce chemin-là », « ce  chemin-ci » /« ce chemin-là », « ce chemin-ci »/«  ce chemin-là »... Mais ils disent que lorsque l’on garde le « focus » et que nous n’introduisons pas de résistances, alors il y a toujours ce « momentum » naturel qui se construit dont le participant parlait.


(---)


Ensuite le type demande, comment me donner la permission pour être davantage le « pénis » ? (rire des participants)


Abraham-Hicks  disent à l’homme qu’il n’aurait pas pu trouver une meilleure analogie -- dont les gens font le plus l’expérience --  et en même temps  aussi la plus mal comprise par la plupart des gens, parce que le sujet de la sexualité en  lui-même pour la majorité est considéré dans l’ensemble à partir de résistances.


Donc… c’est en vous donnant vous-même la permission … Donnez-vous la permission d’être « Qui Vous Êtes » et de vous  « fouter » de ce que les autres pensent à ce sujet …  et c’est vraiment... nous allons revenir à ce que nous avons dit en premier, disent Abraham, ça concerne le « focus », ça concerne le fait d’être « seul en esprit » [single minded ]»… 



Abraham-Hicks poursuivent :


La raison pour laquelle ce sujet est si bon en regard du sujet de la création délibérée  -- ou comme de toute conversation à la fine pointe de la pensée créatrice --, c’est parce que la plupart des gens sont plus concernés au sujet de « ce que les autres pensent » concernant « ce qu’ils font » (ou de « ce qu’ils pensent »)  qu’ils le  sont, concernés,  au sujet de leur propre « alignement ». 


Et vous vous êtes démontré,  et la plupart d’entre vous l’avez fait --  si vous avez été au  milieu d’une expérience sexuelle -- nous disent Abraham, vous vous êtes démontré que vous ne devez pas tenir compte de  ce qui se passe autour et vous devez garder votre « focus »  de façon égoïste pour faire tout ce qu’il faut pour garder votre esprit (ou pour accomplir peu importe ce que vous désirez accomplir durant ce moment).  Ceci en ne tenant pas compte de ce que la chose est « bien » ou que la chose est « mal », ou de ce que  les autres pensent à ce sujet.



En d’autres mots,  poursuivent Abraham en réponse au participant, vous avez mis le doigt sur des points qui sont appropriés dans la conversation de création délibérée.


(---)


Feel Good !


Audrey



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire